Conférencier: sautez le pas !

Cela faisait plusieurs semaines, voire plusieurs mois, que çà me titillait… Voir de supers interventions à Paris-Web et autres, l’échange entre les orateurs et le public, l’envie de faire autre chose que du dév’ pur… finalement pourquoi pas moi ?

La formation, je connaissais bien, éducateur B.E pendant des années, j’en avais vu du public.. Et pourtant…

 

« Je ne me sens pas à la hauteur »

C’est vrai quoi… Convaincre son boss de changer de système de version, lui expliquer les avantages et les inconvénients de tel ou tel langage… Facile !
Mais là… Finalement, qu’est-ce-que je pourrais bien apporter à des gens que j’imaginais tous bien plus calés que moi ? Est-ce que j’ai assez de crédibilité, de légitimité, même, pour leur présenter quelque chose qui pourra les intéresser ?

Et çà, çà porte un nom. Je vous présente…

 

Le syndrome de l’imposteur

Hé oui, il bloque lui hein… ? Et bien, je vais vous faire gagner du temps, et partager avec vous un secret jalousement gardé par beaucoup d’orateurs de renom… Attention, je le tiens de l’aveu de Stéphane Deschamps (http://nota-bene.org/), lui-même:
« On souffre tous du syndrome de l’imposteur ». Ahah! Tous, oui oui, tous…! Paf, bien fait !

Et comme dit mon ami Matthias Dugué (@madsgraphics), « Quand t’as compris ça, tu franchis la porte ».

Allez, je vous fais confiance les gars, j’entrouvre la porte.
Oui mais… C’est nul ce que je vais leur dire, ils le savent déjà tout çà…
Pour une partie peut-être. Mais pas tout le monde. Et puis, ces gens là, sont peut-être moins doués que vous dans d’autres domaines.
Et puis, finalement, s’ils sont là… c’est sûrement parce que le sujet les intéresse, qu’ils ont quelque chose à y apprendre, qu’ils veulent confronter leurs idées…

Je le fais alors ? Je franchis la porte ? Allez… je le fais !

 

Je l’ai fait !

Et je ne regrette pas du tout 🙂
Comme prévu, j’avais choisi GIT, çà tombait bien, il y avait eu quelques conférences là-dessus ces derniers temps par chez moi.
Mon baptême de l’air s’est fait lors d’un Caencamp, avec pour thème les submodules GIT. Une dizaine de personnes, un apéro pour finir…impeccable pour se lancer. Une conférence qui a été suivie par d’autres.

Malgré le stress d’avant-conf’, la présentation se passe plutôt bien de mon côté… Mais bon…qu’en pense l’auditoire ?
Est-ce-que je ne vais pas tout gâcher au moment des questions ?

Et bien, non. Les questions ne sont pas des pièges, mais véritablement un appel à l’échange, à la discussion. Et finalement, nous ne sommes pas parfaits, nous ne pouvons pas tout savoir, et nous faisons un métier où l’humilité doit être permanente. Alors, répondre honnêtement « je ne sais pas » n’est en aucun cas humiliant et ne fait pas de vous un incapable.

Au contraire, ouvrez le dialogue, donnez votre carte, faites des recherches les jours suivants, cherchez la solution, etc.

 

Just do it

Alors maintenant, à vous !
Les évènements organisés dans nos métiers ne peuvent se faire sans passionnés, sans bonnes volontés prêtes à partager leur savoir, leur expérience, auprès de tout un tas d’autres passionnés qui veulent découvrir, explorer, s’améliorer…

Choisissez un thème qui vous plaît, que vous maîtrisez plutôt pas mal, et commencez dans une conférence de « petite taille », ou par des ateliers.
Cela dit, faîtes attention au live coding (dédicace à Matthias 😉 ), qui est à double-tranchant. Parce que, croyez-moi où pas, l’effet « démo » (vous savez, le truc qui a marché 100 fois avant mais qui va planter JUSTE au moment où vous allez le montrer) nous guette.
Par retour d’expérience, cela peut cependant être un très bon « ice-breaker », car chacun essaye de comprendre le pourquoi du comment, etc…à vous de voir 🙂

Quoiqu’il en soit: sautez le pas !
C’est très enrichissant, on apprend toujours en partageant, çà booste la confiance en soi, on rencontre plein de gens intéressants avant, pendant et après les conférences, çà sauve des chatons, tout çà.

En espérant vous avoir donner envie, je vous donne rendez-vous au 1er CaenJS où j’interviendrai pour parler des fonctions anonymes 🙂

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *